Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 23:03


Un documentaire d'Ulrike Becker.
"Avec quelques 60 000 gravures et inscriptions vieilles de six mille ans, les parois rocheuses du site de Chilas, le long des rives de l'Indus, au nord du Pakistan, constituent une immense galerie d'art à ciel ouvert.Voie de liaison la plus rapide entre l'Asie centrale et l'Inde, l'Indus était fréquenté bien avant notre ère par des marchands et des guerriers, mais aussi par des pèlerins et des missionnaires bouddhistes. Les parois rocheuses qui le bordent dans certaines parties de la vallée semblent avoir été pour ces voyageurs une sorte de livre d'or chargé de recueillir la trace de leur passage. Les gravures rupestres et les inscriptions que l'on peut toujours voir dans la pierre, six mille ans plus tard, représentent les figures et les scènes les plus diverses. Une grande partie de ces pétroglyphes fait le récit des vies antérieures du Bouddha et témoigne de la propagation du bouddhisme dans la vallée de l'Indus. Une équipe de chercheurs de l'université de Heidelberg explore ce trésor depuis une vingtaine d'années. Mais depuis que le gouvernement pakistanais a annoncé son projet de construire un immense barrage sur le cours supérieur de l'Indus, les travaux ont pris l'allure d'une course contre la montre."

 

Source vidéo : http://www.dailymotion.com/vchristophe#videoId=xjwayd

Source texte : http://www.arte.tv/fr/1999684,CmC=1999642.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A Propos Du Blog

  • : lescheminsdelasagesse.over-blog.com
  • lescheminsdelasagesse.over-blog.com
  • : Un blog dédié à la recherche spirituelle et au sens sacré de la vie, à tout ce qui contribue à faire de nous de meilleurs êtres humains et à nous réconcilier avec le moment présent.
  • Contact

Citation de la semaine

banderolle-mini-ligne-de-fleurs41.gif

 

Au cœur d’un hiver, il arrive parfois qu’on oublie la Vie alors qu’elle fourmille loin des regards, en silence et en secret, dans la pudeur de Son Mystère…
Et puis, l’humain amène la couleur de son visage, comme un printemps, chaque couleur étant nouvelle…
Et la désolation se transforme en acclamation !
Berceau nouveau d’un avenir meilleur, paix espérée pour la Terre entière…
La Nature, dans sa louange silencieuse, déployant ses accents au fil des saisons…
Réapprend à l’Homme… l’Amour !
Il suffit parfois d’un seul arbre, au tronc solide et aux racines profondes, aux branches qui acclament le Ciel et embrassent la Terre comme des bras qui s’ouvrent pour accueillir l’autre…
Il suffit parfois d’un seul arbre pour réapprendre à aimer la forêt…

Michèlle, le 26 septembre 2011

 

banderolle-mini-ligne-de-fleurs41

 

Source  :  http://www.hommesdeparole.org [Phrase de la semaine]

Rechercher

Archives