Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 08:56

Après Epicure, intéressons nous au philosophe grec le plus connu de l'histoire, Socrate. Merci à Seph pour ce second article en espérant que d'autres suivront.

 

L'origine de la philosophie


La philosophie (en grec : ϕιλοσοϕία) telle qu'on la pense dans notre société occidentale est née au VI ème siècle avant J-C, viendrait de philo : amour et sophia : la sagesse, c'est une discipline qui vise à raisonner, analyser le monde à partir déjà de trois centres d'intérêts que sont : la nature (avec Héraclite d'Ephèse), les mathématiques et idées abstraites (Parménide) et enfin le langage et la politique (avec le sophiste Protagoras). Ce terme aurait été utilisé pour la première fois par Pythagore pour se qualifier.

Les protagonistes de cette discipline se qualifiaient eux même de sages ( en grec : σοϕοί) ou de sophistes ( en grec : σοϕισταί).

 

Socrate


Socrate.jpg

Un des plus grands représentants de la philosophie grecque est sans conteste Socrate. Il sert d'ailleurs de point de rupture entre la philosophie qui la précédé (ces philosophes, comme Anaxagore, étant considérés comme pré-socratique) et celle qui va être influencée par son enseignement.

 

Né en 470 avant J-C à Athènes, nous savons peu de choses sur sa formation, la plupart des informations nous venant de ses disciples comme Platon, un élément à toutefois marqué toute sa philosophie. Il a en effet été désigné comme le plus savant car « il sait qu'il ne sait rien ». N'étant pas aveuglé par sa propre importance, comme cela fût le cas pour de nombreux sophistes qui croyaient tout savoir mieux que tout le monde, il se proposait de faire découvrir aux gens la réponse par eux-même. Cette technique, nommée la Maieutique, est l'art de faire accoucher les esprits grâce au dialogue. Cette technique permet à celui qui y est soumis de remettre en question la vision du monde qu'il a, grâce à sa prise de conscience personnelle.

Après la défaite lors de la du Péloponnèse, Socrate est accusé d'avoir corrompu la jeunesse de la ville, et va être condamné à mort. Il meurt en -399 en buvant de la ciguë. 

 

L'influence de Socrate

 

Bien qu'affirmant qu'il n'avait pas de disciples, nous retrouvons Platon, Xénophon ou encore Antisthène, parmi ceux-ci.

Platon, qui est l'un des philosophes qui a eu le plus d'influence (et qui en a encore actuellement), avait rencontré Socrate à 20 ans et fut transformé par cette rencontre. Profondément atteint par la condamnation de Socrate, il voyagea dans toute la Grèce (où il rencontra notamment des pythagoriciens) mais revint à Athènes fonder son école : l'Académia.

Reprenant la technique de Socrate et certaines de ses idées, il développe une véritable philosophie basée sur le dialogue (que nous pouvons lire dans les livres qu'il a écrit), la suprématie des Idées ou encore la division de l'âme et de la société en trois.

Il considère en effet qu'il existe des Idées qui gouvernent le monde. La première d'entre elles est le Bien mais il y a aussi le Beau ou la Justice... Elles nous donnent une représentation du monde plus juste et plus complète. Immatérielles, ces Idées sont visibles dans le monde de l'Er (monde où nous nous retrouvons après la mort, qui est l'équivalent des Enfers Antiques (Tartares, Champs d'Asphodèleset les Champs Élysées ). Au moment de la réincarnation (notion qui lui vient des Pythagoriciens qui croyaient à la réincarnation de l'âme dans un corps humain, animal...), voir métempsycose (doctrine selon laquelle l'âme se réincarne dans un autre corps, humain, animal ou végétal1), les âmes doivent boire l'eau de Léthé, dernier fleuve de des Enfers c'est celui de l'Oubli, celles qui sont passionnées vont en boire trop et oublier tout des Idées (et par la même occasion persécuter les philosophes) alors que les âmes qui en consomme une quantité moindre deviendront des philosophes. Cette considération va dans le même sens qu'une des valeurs prônées par Platon qui est la tempérance (puis par la suite par Aristote et l'Homme Moyen).

La tempérance permet à l'Homme de ne pas être l'esclave de ses passions, d'être maître de soi. Cela se traduit dans le corps des Hommes, ainsi que dans la société, par sa division en trois parties.

  • La première est la tête siège de l'Intelligence, de la réflexion, elle donne les philosophes qui doivent gouverner la cité.

  • La deuxième est le cœur, qui concentre à la fois la force , le courage, l'honneur, c'est l'aspect dominant chez les défenseurs de la cité.

  • La dernière est le ventre, il est le centre des désirs, de la passion, frustre elle est l'apanage des paysans et de la plèbe. Lorsqu'il est dominant, le ventre crée l'Homme tyrannique, le pire des Hommes. 

 

L'influence de ces philosophies

 

Socrate puis Platon ont eu un impact très important sur la perception du monde à leur époque mais aussi pour notre époque. Ayant développé des systèmes philosophique très complexes, qui permettent de répondre à nombres de questions, leurs écrits et pensées, devenus indépendants, sont toujours d'actualité et continuent à influencer les grands philosophes et penseurs de toutes les époques.

 

  

Article écrit par Seph

Dédicacé à Monsieur Brème, qui m'a fait découvrir pendant des nombreuses années les mystères de la Grèce et de la Rome Antique.

 

---------------

Sources : L'internaute.com

Encyclopédia universalis

http://plato-dialogues.org

La République de Platon et ses autres écrits

Platon, Les essentiels de Milan.

Source image : https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Socrate 

 

1 Définition de l'Internaute.com

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:00

Chers blogueurs, chères blogueuses, "Les chemins de la sagesse" inaugure une série d'articles nés de la contribution de Seph, un ami, passionné de philosophie et notamment de philosophie grec. La quête du bonheur n'est pas seulement l'apanage de l'Orient. Elle fut pendant longtemps une préoccupation centrale dans la Grèce antique. Les philosophes de l'antiquité représentent une part de notre héritage. Je souhaite une bonne découverte à ceux qui comme moi connaissent sans savoir ce qui se rapporte à cette partie de la philosophie, qui pour beaucoup de ses pères signifiait rechercher un sens à la vie et incarner un art de vivre. 

 

pat circ

 

  Bienvenue dans le Jardin d'Épicure


 

"La vraie sagesse, la vraie supériorité ne se gagne pas en luttant mais en laissant les choses se faire d'elles-mêmes. Les plantes qui résistent au vent se cassent, alors que les plantes souples survivent aux ouragans".  Epicure

 


 

 

Qu'est-ce que l'épicurisme ?450px-Epicurus_Louvre-copie-1.jpg

 

Aujourd'hui, le Larousse définit une personne épicurienne comme une personne qui ne pense qu'au plaisir sensuel. Cela n'a pas été toujours le cas.

 

Cette doctrine fut fondée par Épicure. Né à Athènes en 341 avant J-C, il vécut à Samos au début de sa vie, il voyagea dans la Grèce où il suivit l'enseignement de grands maîtres en philosophie comme Démocrite.

Il revient à Athènes en 306 pour fonder une école connue sous le nom du Jardin d'Épicure.

Dans le calme de ce jardin, il enseignait une doctrine simple qui offrait une véritable alternative à  un mode de vie traditionnel.

 

Qu'elle est sa doctrine ?

 

Il s'inspire de la thèse de Démocrite et de Leucippe sur les atomes (atomos en grec ou insecabilis en latin, qui ne peut être coupé http://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php?p=827). L'approche atomiste considère que le monde est composé de matières qui vont se percuter grâce au "clinamen" qui est une déviation hasardeuse de la matière, il n'y a donc aucune intervention divine dans la création du monde. Les Dieux, s'ils existent, se situent dans un autre univers, ils ne peuvent intervenir dans notre monde, il n'y a aucune raison de les craindre. En mettant à l'écart les Dieux, il lutte contre les peurs de l'époque. Il s'appuie sur la nature (l'Homme devant vivre selon la nature) et sur la physique (physiologia).

N'ayant plus peur des Dieux, les Hommes peuvent vivre pleinement leur vie et tenter d'atteindre l'ataraxie. L'ataraxie est l'absence de douleur dans l'âme. Pour atteindre cet état, un Homme doit vivre avec peu de besoins (s'alimenter, boire, dormir, avoir des amis) qui sont satisfaits avec modération, l'abus de ceux-ci entrainant une douleur. Il sépare les besoins entre besoins naturels et  besoins non naturels qui n'entraînent que de la douleur. La douleur est opposée à l'ataraxie.

Cette philosophie doit permettre de libérer l'Homme afin qu'il puisse vivre de manière la plus libre possible. N'étant dépendant de rien, l'Homme qui a atteint l'ataraxie est indifférent aux désirs qui peuvent le toucher et il est détaché du monde. C'est une philosophie libératrice qui a comme souverain bien le plaisir, mais un plaisir ascétique.

 

Sa doctrine nous est parvenue grâce à l'œuvre de Lucrèce (principalement le "De Natura Rerum") qui est un éloge au travail de libération de l'Homme que propose Épicure.

Il reprend la doctrine épicurienne, ce qui est une chance sachant que la majeure partie du travail d'Épicure a été perdu. Grâce à Lucrèce, l'épicurisme a eu un impact important sur de grands personnages (César est supposé être épicurien de même que Diderot...).

Ce mode de vie effraya les Romains, pour qui vivre reclus dans un jardin avec peu de besoins et donc ne pas s'impliquer dans la société était très mal vu, et entraina une campagne de diffamation à l'encontre de cette doctrine de vie. Celle-ci est vite devenue le synonyme de luxure, d'abus...

De doctrine de la Libération de l'individu et de la paix, elle est devenue une doctrine de débauche, de consumérisme... ce qui est à l'opposé de la volonté d'Épicure.

 

Quel impact pour une telle doctrine aujourd'hui ?

 

Dans une société consumériste où nous satisfaisons nos besoins sans limites, certains étant même créés artificiellement, une telle approche offre une alternative possible.

Il serait certes difficile de suivre de manière stricte cette doctrine mais Épicure admet la possibilité  de satisfaire quelques besoins qui ne sont pas naturels, tant qu'il n'y a pas de remise en cause de la quête de l'ataraxie. 

 

     

Article écrit par Seph

Dédicacé à Monsieur Brème, qui m'a fait découvrir pendant des nombreuses années les mystères de la Grèce et de la Rome Antique.


pat circ

 

Sources et pour approfondir :

http://agora.qc.ca/dossiers/Epicure

http://www.memo.fr/article.asp?ID=PER_ANT_011


"De natura rerum" de Lucrèce

"Lettre à Ménécée" d'Epicure - Texte intégrale

"Lettre à Ménécée" d'Epicure - Version audio

"Lettres et Maximes" d'Epicure

 

Source image : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89picure

Source texte : Article écrit par Seph. Pour tous renseignements écrire à "Les chemins de la sagesse"

 

Repost 0
Published by Les chemins de la sagesse - dans Philosophes grecs
commenter cet article

A Propos Du Blog

  • : lescheminsdelasagesse.over-blog.com
  • lescheminsdelasagesse.over-blog.com
  • : Un blog dédié à la recherche spirituelle et au sens sacré de la vie, à tout ce qui contribue à faire de nous de meilleurs êtres humains et à nous réconcilier avec le moment présent.
  • Contact

Citation de la semaine

banderolle-mini-ligne-de-fleurs41.gif

 

Au cœur d’un hiver, il arrive parfois qu’on oublie la Vie alors qu’elle fourmille loin des regards, en silence et en secret, dans la pudeur de Son Mystère…
Et puis, l’humain amène la couleur de son visage, comme un printemps, chaque couleur étant nouvelle…
Et la désolation se transforme en acclamation !
Berceau nouveau d’un avenir meilleur, paix espérée pour la Terre entière…
La Nature, dans sa louange silencieuse, déployant ses accents au fil des saisons…
Réapprend à l’Homme… l’Amour !
Il suffit parfois d’un seul arbre, au tronc solide et aux racines profondes, aux branches qui acclament le Ciel et embrassent la Terre comme des bras qui s’ouvrent pour accueillir l’autre…
Il suffit parfois d’un seul arbre pour réapprendre à aimer la forêt…

Michèlle, le 26 septembre 2011

 

banderolle-mini-ligne-de-fleurs41

 

Source  :  http://www.hommesdeparole.org [Phrase de la semaine]

Rechercher

Archives