Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 11:51

g030-large"Le maître Zen Rinzaï, Lin Tchi, a dit : "Le miracle c'est de marcher sur terre, non pas de marcher sur l'eau ou sur le feu. Le vrai miracle est de marcher sur cette terre." Et pourquoi ne feriez-vous pas de miracle juste en marchant ! Quand vous en avez assez de vous concentrer intérieurement, un pas peu vous nourir, vous transformer. Un pas fait en Pleine Conscience peut vous conduire dans le royaume de Dieu. C'est possible. Vous pouvez le faire aujourd'hui même. Parmis nous, il y'a des hommes, des femmes qui peuvent le faire. La vie est trop précieuse pour que l'on se perde dans ses idées, ses notions, sa colère, son désespoir. Il faut s'éveiller à la réalité merveilleuse de la vie. Il faut commencer à vivre pleinement et véritablement chaque moment de sa vie quotidienne.

Quand vous tenez votre tasse de thé dans la main, faites-le en étant là à cent pour cent. Vous savez comment faire : une inspiration profonde, une expiration douce, le corps et l'esprit se rejoignent. Vous êtes vraiment là , absolument vivant, présent. C'est une pratique de dix ou quinze secondes, et soudain le thé se révèle à vous dans toute sa splendeur, sa merveille. Avec cent pour cent de votre présence, vous entrez en contact avec le thé. La pratique, c'est la pratique du bonheur. Sans amour, sans liberté, il n'y a pas de bonheur. Il n'y a pas de bonheur sans concentration.

Quand vous mangez une orange, essayez de pratiquer la concentration. vn22_s-copie-1.jpgMangez-la de manière que le plaisir, la joie et le bonheur soient possibles durant tout ce temps. Nous pouvons appeler cela la méditation de l'orange. Vous posez une orange dans la paume de la main. Vous la regardez, la respirez en sorte qu'elle se révèle à vous comme une merveille. Pour moi, une orange n'est rien de moins qu'une merveille. C'est tout à fait comme vous-même, qui êtes une merveille de la vie. Vous êtes une manifestation devant moi, une merveille. La pratique a pour objet la joie quotidienne, la liberté. Nous sommes suffisamment intelligents pour appliquer l'enseignement dans notre vie de tous les jours. Nous devons utiliser notre temps avec beaucoup d'intelligence. Le temps n'est pas seulement de l'argent, il est beaucoup plus précieux que cela : il est la vie. Une journée de vingt-quatre heures, c'est long, mais savez-vous la gérer ? Il faut vous investir à cent pour cent pour organiser celles qui vous sont données à vivre. Vous pouvez en faire une légende pour vous et vos petits-enfants, si vous vivez chaque moment de votre vie quotidienne. Vous pouvez le faire, ce n'est pas trop difficile, et c'est la pratique."

 

- extrait de Toucher la vie (éditions Dangles)

 

Source du texte : Revue Terre du ciel

Source images : http://gallery.shambhalasun.com/_product_39709/Peace_is_every_step

                               http://villagedespruniers.net/index.lasso?famille=Vie%20monastique&langue=francais

Partager cet article

Repost 0
Published by Les chemins de la sagesse - dans Thich Nhat Hanh
commenter cet article

commentaires

A Propos Du Blog

  • : lescheminsdelasagesse.over-blog.com
  • lescheminsdelasagesse.over-blog.com
  • : Un blog dédié à la recherche spirituelle et au sens sacré de la vie, à tout ce qui contribue à faire de nous de meilleurs êtres humains et à nous réconcilier avec le moment présent.
  • Contact

Citation de la semaine

banderolle-mini-ligne-de-fleurs41.gif

 

Au cœur d’un hiver, il arrive parfois qu’on oublie la Vie alors qu’elle fourmille loin des regards, en silence et en secret, dans la pudeur de Son Mystère…
Et puis, l’humain amène la couleur de son visage, comme un printemps, chaque couleur étant nouvelle…
Et la désolation se transforme en acclamation !
Berceau nouveau d’un avenir meilleur, paix espérée pour la Terre entière…
La Nature, dans sa louange silencieuse, déployant ses accents au fil des saisons…
Réapprend à l’Homme… l’Amour !
Il suffit parfois d’un seul arbre, au tronc solide et aux racines profondes, aux branches qui acclament le Ciel et embrassent la Terre comme des bras qui s’ouvrent pour accueillir l’autre…
Il suffit parfois d’un seul arbre pour réapprendre à aimer la forêt…

Michèlle, le 26 septembre 2011

 

banderolle-mini-ligne-de-fleurs41

 

Source  :  http://www.hommesdeparole.org [Phrase de la semaine]

Rechercher

Archives